Février 2021 – Karigane Hōjicha de Mie

Pour ce mois-ci nous avons sélectionné un Karigane-Hōjicha (雁ヶ音ほうじ茶) produit dans la préfecture de Mie (三重).

Plantation de thé de Mie

Karigane Hōjicha

Hōjicha (ほうじ茶) signifie littéralement thé grillé. Les Hōjicha sont ainsi tout d'abord produits comme des thés traditionnels. Dans le cas présent un Karigane (雁ヶ音) de la région de Mie (三重). Les Karigane sont des thés faits de tiges de théiers, plutôt qu'à partir des feuilles.

Ce thé est ensuite torréfié, ce qui lui donne donne un parfum très agréable, très légèrement fumé, doux et sans amertume. Parfait pour accompagner un repas. Ayant une faible teneur en caféine, ce thé est donc à boire sans modération.

Karigane Hōjicha

Setsubun

Setsubun (節分) est une fête traditionnelle japonaise, qui célèbre le début du printemps selon le calendrier lunaire. Elle a lieu tous les ans le 3 février, à de très rares exceptions : cette année elle a été célébrée le 2 février. Ce fut également le cas en 1984, il y a 37 ans, ainsi qu'en 1887, il y a 124 ans.

Il y a de nombreuses traditions associées à la fête de Setsubun, je vous encourage a lire l'article sur wikipedia. Comme je vie près d'Osaka, j'ai suivi la tradition des Marukaburizushi (丸かぶりずし), littéralement « rouleau de sushi croqué tel quel ». J'ai donc dégusté mon makizushi en silence (plus ou moins…), et dans la direction (plus ou moins…) de la chance, déterminée selon le signe du zodiaque de l'année. En sirotant mon Karigane Hōjicha, évidemment !

Karigane Hōjicha avec Makizushi Sur cette photo le Makizushi est coupé, ce n'est donc pas un Marukaburizushi.

Matsusaka , Mie

Ce Karigane Hōjicha provient de la préfecture de Mie, et plus précisément du district de Taki (多気町) à l'ouest de la ville de Ise (伊勢市). Ce n'est pas très éloigné du sanctuaire d'Ise dont nous vous avons déjà parlé auparavant.

Taki se trouve juste au sud de la ville de Matsusaka (松阪市). Vous connaissez Matsusaka? Peut-être pas, et pourtant le Bœuf de Matsusaka est considéré comme l'un des trois meilleurs du Japon, avec le bœuf de Kōbe et celui d'Ōmi.

Le bœuf de Matsusaka est en général considéré comme le meilleur par les japonais, car il est le plus gras, étant produit exclusivement à partir de femelles vierges. On devrait donc dire « vache de Matsusaka » et non « bœuf de Matsusaka »…

En tout cas, « vache de Matsusaka » ou « bœuf de Matsusaka » sont tous deux plus difficiles à prononcer et à retenir que « bœuf de Kobe », et donc plus difficile à exporter en dehors du Japon !

Plantation de thé de Mie

Préparation du Karigane Hōjicha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ 1½ cuillères à café (3 grammes) de Hōjicha pour 120ml d’eau. La première infusion doit durer 30 secondes dans l'eau à plus de 90ºC. Réduire un peu la durée pour les infusions suivantes.

Bonne dégustation !