Novembre 2016 - Asamiyacha de Shiga

Ce mois nous avons sélectionné un thé de la grande famille des Senchas (煎茶) : un Asamiyacha (朝宮茶) en provenance de la région de Shigaraki (信楽) dans la préfecture de Shiga (滋賀).

Service de Asamiyacha (1/2)

Sencha, Asamiya-cha

Asamiyacha (朝宮茶) est considéré comme un des 5 meilleurs thés verts du Japon, après Uji (宇治), Shizuoka (静岡) et Sayama (狭山). Les plantations se trouvent à une altitude de 400 à 500 mètres, entre la préfecture de Kyoto et celle de Shiga. Le climat est particulier : grande différence de température entre le jour et la nuit, et beaucoup de brouillard. C’est-à-dire un terroir ayant de bonnes conditions pour faire le meilleur thé.

L’histoire d’Asamiyacha remonte à l'an 805, il y a plus de 1200 ans. Le moine Saichō (最澄) a apporté des graines de thé de la Chine et les a plantées sur le mont Hie (比叡山) et à Asamiya. Par conséquent, Asamiya est la plus ancienne plantation de thé du Japon, avant celles de Uji ou de Shizuoka qui ont commencé il y a 800 ans.

Quand Matsuo Bashō (松尾芭蕉), le grand poète, passa à Asamiya, il y laissa un Haiku pour exprimer son sentiment dans cette région: « 木隠れて茶摘みも聞くやほととぎす », qu'on traduira humblement par « Derrière les arbres, les cueilleuses de thé écoutent, le chant des coucous ».

Après avoir récolté seulement les bourgeons de thé au début du mois de juillet (à la deuxième récolte de l’année), on prépare l’Asamiyacha à la manière d'un Sencha, en passant par les étapes de cuisson à la vapeur, de malaxage et de séchage. Le thé ainsi préparé a un bon équilibre entre l’umami et l’astringence, et une fraîcheur remarquable. Il est aussi riche en catéchine.

Quelle est la différence entre le Sencha et le Bancha ?:

Le Sencha n’utilise que les bourgeons de thé alors que le Bancha utilise les feuilles.

Le producteur de thé est Katagi Kōkaen. Il ne produit que du thé organique. Un jour, il a décidé que le thé devait se boire sans être préalablement laver. Mais si on infuse ainsi du thé sur lequel a été répandu un insecticide, on boira alors aussi l’insecticide avec le thé !?! Par conséquent il n’utilise plus aucun insecticide depuis 1975.

Statues de Tanuki

Shigakari, dans la préfecture de Shiga

Shigaraki (信楽) fut une fois la capitale du Japon en 745, pendant 1 an, avant Kyoto. À l’époque, l’empereur Shōmu (聖武天皇) connu pour avoir construit le temple Todaij-ji et le grand bouddha de Nara, régnait sur le Japon et a déménagé la capitale plusieurs fois, dont une fois à Shigaraki. Cette région est également connue pour ses poteries, et surtout ses statues de Tanuki, un esprit de la forêt inspiré du chien viverrin, animal à l'apparence quelque peu semblable au raton laveur.

Service de Asamiyacha (2/2)

Préparation de l'Asamiyacha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ trois cuillères à café (9 grammes) d'Asamiyacha pour 180ml d’eau. L’infusion doit durer entre 60 secondes dans de l’eau à 60~80ºC. La deuxième infusion doit être faite à 90ºC pour 30 secondes, et la troisième plus brièvement dans de l’eau encore plus chaude.

Si vous avez des questions à propos du thé japonais, n’hésitez pas à nous contacter !