Décembre 2015 - Sayamacha

Ce mois-ci nous avons sélectionné un Sayamacha bio (狭山茶) d’Iruma (入間), dans la préfecture de Saitama (埼玉).

Sayamacha

Sayamacha

Le Sayamacha est l'un des trois thés principaux du Japon (Shizuoka, Uji et Sayama). Comme dit le proverbe japonais: “La couleur de Shizuoka, l'arôme de Uji, et la saveur de Sayama”. L’histoire du Sayamacha remonte jusqu’à l’époque de Kamakura (9ème siécle) lorsqu'un grand patriarche bouddhiste, Ennin, a apporté le thé de Kyoto à Sayama.

Cette région est située particulièrement au Nord pour produire du thé, résultant en des feuilles de thé épaisses. La récolte dans cette région n’est faite que deux fois par an, comparé à 4 ou 5 fois par an dans les autres régions. Une fois sélectionnées, les feuilles de thé sont cuites à la vapeur à haute température, puis sont détachées, pétries, frottées et séchées à la main sur le papier japonais washi. Sayamacha signifie littéralement thé de Sayama (le nom de la région). Il est classé comme Fukamushi Sencha.

Le thé ainsi préparé a un goût doux, dense et riche. Les feuilles de ce thé sont plus épaisses que celles des autres thés, et donc le Sayamacha a beaucoup de corps. À l'inverse, les thés cultivés dans des régions plus chaudes, comme les thés de Kyushu, ont plus de fraicheur et de légèreté.

Sayamacha: feuilles de thé

La préfecture de Saitama

Saitama est située au nord de Tokyo, dont c’est une banlieue-dortoir. Les japonais s'en moquent en disant que la spécialité de Saitama est de n'avoir aucune spécialité.

Pourtant, il ne faut pas oublier que dans cette préfecture on produit des objets traditionnels japonais, comme des poupées pour les garçons (五月人形) et les filles (雛人形), des figurines à vœux appelées Daruma (ダルマ), des manches à air en forme de carpe appelés Koinobori (鯉のぼり) ainsi que des papiers traditionnels japonais appelés washi (和紙), inscrits au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO en 2014.

Le producteur du Sayamacha que nous avons choisi est Masuokaen. Il pratique la culture bio depuis une trentaine d’années. Ainsi il n’utilise que des feuilles de thé bio, qui proviennent intégralement de ses champs de thé. Il en est très fier&nbsp: son thé est souvent présenté à la télévision et à la radio.

Koinobori Koinobori (de Wikipedia)

Préaparation du Sayamacha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ deux cuillères à café (6 grammes) de Sayamacha pour 200ml d’eau.

L’infusion doit durer 90 secondes dans l’eau à 70ºC. La deuxième infusion doit être faite à la même température (70ºC) pour 30 secondes. Pour la troisième infusion vous pouvez augmenter la température et raccourcir le temps d'infusion.

Si vous avez des questions à propos du thé japonais, n’hésitez pas à nous contacter&nbsp!