Juillet 2018 – Shincha de Kagoshima

La saison du Shincha (新茶) est arrivée ! Pour 2018, nous avons sélectionné un Shincha de la ville de Chiran (知覧) dans la préfecture de Kagoshima (鹿児島).

Shincha Set

Shincha

Cette année, notre Shincha est venu de la préfecture de Kagoshima, la deuxième région productrice de thé vert au Japon, située sur l'île de Kyūshū au sud-ouest de l’archipel du Japon. Ici, la ville de Chiran très précisément a un climat tempéré et des sols fertiles, c’est donc un endroit idéal pour la culture les théiers. Parmi les villes du Japon, Chiran est la plus grande productrice de thé vert.

C'est un Shincha 100% bio. En guise d’engrais, le producteur de ce thé, Chiran Nōen (知覧農園), mélange des produits dérivés de la région avoisinante, tels que des balles et sons de riz, des tourteaux ou des carcasses de poisson, puis les laisse fermenter pendant 6 mois à 1 an avant de les répandre dans les champs. Le sol ainsi préparé rassemble beaucoup d'insectes variés, et ces derniers protègent les théiers en formant un écosystème équilibré qui produit un excellent thé bio.

La première récolte de l’année 2018 dans cette région a commencé au début du mois d'avril, une semaine plus tôt que l’année dernière. En général, elle commence au 88ème jour à partir du premier jour du printemps selon le calendrier lunaire (c'est-à-dire le 2 mai en 2018, 88 jours après le 3 février). Mais comme Chiran se trouve dans le sud du Japon, on y récolte les feuilles de thé un mois plus tôt que dans les régions plus septentrionales. Le thé ainsi élaboré dans la nature a un goût suave et profond, avec peu d’amertume.


Le mariage avec le gâteau traditionnel japonais « Ao-kaédé (青楓) », qui signifie l’érable japonais vert. L’érable japonais est très connu pour sa feuille rouge en automne, mais il est également joli et plein de vitalité en ce moment. Il plaît aux yeux. Comme cette pâtisserie n’a pas beaucoup de sucre et un goût simple, il met la douceur de ce thé en valeur et les deux s'unissent harmonieusement.

Aokaede

Chiran, la base aérienne des « kamikazes »

Pendant la Seconde Guerre mondiale, une base aérienne et une école militaire de Kamikaze ont été établies dans cette ville. L’Armée Impériale Japonaise a adopté une stratégie absolument démente à la fin de cette guerre en utilisant les avions eux-mêmes chargés de bombes pour attaquer les cuirassés américains aveuglément. La plupart des pilotes (au nombre de 1036) étaient des jeunes hommes de vingt ans environ. Ils n’avaient d'autre choix que de mourrir contre leur gré. Ils sont partis sans dire un mot.

Un témoin, une dame qui tenait un restaurant pour ces garçons et qui d'une certaine façon tenait le rôle de leur mère a raconté leurs histoires plus tard. Mais il n’y a pas d’histoire héroïque, seulement des tragédies. Pourtant, on appelait ces pilotes les dieux de la guerre à l’époque, comme s’ils étaient héros. Maintenant on utilise parfois le terme de kamikaze (littéralement vent divin) pour parler des auteurs d'attentats-suicides, dans le monde entier comme une langue commune.

Tout cela me rend triste. Le 15 août, c’est la date de fin de la guerre au Japon. Je parle d'un sujet lourd ici, mais il ne faut ni oublier ni détourner les yeux. Il faut se souvenir de ce que la guerre nous a fait, même lorsqu'on appartient à une génération qui ne connaît plus la guerre. Je souhaite qu’on puisse créer un monde de paix, sans guerres.

Shincha

Préparation du Shincha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ petite cuillère à soupe (moins de 5 grammes) de Shincha pour 250ml d’eau. L’infusion doit durer une minute dans l’eau de 70 à 80ºC. La deuxième infusion doit être faite un tout petit peu plus chaude (80 à 90ºC) pour 30 secondes. La troisième infusion pour un temps plus bref et une température encore plus chaude. Vous pouvez utiliser les mêmes feuilles 3 à 4 fois et l'infusion encore encore du goût. Bonne dégustation !

Si vous avez des questions à propos du thé japonais, n’hésitez pas à nous contacter !