Octobre 2016 - Kyōbancha de Kyoto

Ce mois nous avons sélectionné un Kyōbancha(京番茶) de la préfecture de Kyoto (京都).

Service de Kyōbancha

Kyōbancha

Kyōbancha (京番茶)… Est-ce que vous n’avez pas déjà reconnu l’odeur du Kyōbancha en le recevant ? Il a un parfum assez fort, similaire à l'odeur du tabac ou à de la fumée. Le Kyōbancha se boit comme un thé quotidien pour les Kyotoïtes. Ils le préparent habituellement dans une grosse bouilloire et en gardent toujours en réserve. Quand je pense à Kyoto, je pense d’abord au Matcha ; mais c’est avant tout le Kyōbancha qui est plus populaire et préféré des habitants de Kyoto, plus encore que le Matcha.

Après la première récolte de l’année, on taille les théiers environ à hauteur des genoux, et on ramasse les brindilles et les feuilles ainsi coupées. On les cuit à la vapeur et on les fait sécher, sans les torsader. Ceci fait, on les grille sur une plaque de fer à haute température, pendant 3 minutes environ.

Le charme du Kyōbancha, c’est une senteur très spéciale, comme de la fumée ou une feuille morte, mais avec une saveur plutôt légère. Il accompagne bien un repas, car son goût rafraîchit la bouche. Le Kyōbancha n'a presque pas de théine si bien qu’il est bu par tout le monde : des plus jeunes aux plus âgées ou encore par les femmes enceintes.

Le producteur de ce thé est Ippodo Tea Co. Nous avons déjà sélectionné plusieurs de leurs thés, dont un Obukucha (en janvier 2016). Il est connu comme producteur de thé à Kyoto et beaucoup de touristes visitent leur magasin ou prennent le thé dans leur salon de thé voisin.

Kinkaku-ji

Kyoto, la haute saison arrive bientôt

Après la canicule brutale et l'humidité de l’été, enfin la belle saison arrive à Kyoto ! Ce fut la capitale du Japon durant plus de 1,200 ans, il y a donc beaucoup de temples historiques et de vestiges cultuels à ne pas manquer.

Le climat en automne est beaucoup plus doux qu'en hiver ou en été. Kyoto est alors très élégante avec des feuilles changeantes, jaunes, orange, rouges ou brunes dans les temples et les montagnes. Je vous recommande chaudement de passer l’automne à Kyoto !

Kyōbancha

Préparation Kyōbancha

Mettre un sachet (7 g) dans un pot, y verser 400ml d’eau bouillante et attendre 5 minutes. Si vous voulez boire beaucoup comme les kyotoïtes, mettez deux sachets et 1 litre d’eau chaude pendant 5 minutes.

Vous pouvez aussi préparer le Kyōbancha frais. Mettre un sachet (7 g) et 400 ml d’eau froide dans un pot et le laisser pendant plus de 15 minutes. Enlever le sachet plus ou moins tôt, en fonction du goût désiré. Le goût ne change pas beaucoup par rapport au thé chaud si bien qu’il est pratique à emporter dans une gourde ou en bouteille.

Le Kyōbancha perd son caractère petit à petit, au contact de l’air, beaucoup plus vite que les autres thés verts. Faites attention également à la date limite de consommation de ce thé qui n'est que de un mois et demi !

Si vous avez des questions à propos du thé japonais, n’hésitez pas à nous contacter !