Décembre 2018 – Wakōcha from Toyama

Pour la toute première fois nous avons sélectionné un Wakōcha (和紅茶), c'est-à-dire un thé noir japonais. Il provient de la ville de Toyama (富山), dans la préfecture de Toyama (富山).

Wakōcha

Wakōcha - Thé Noir Japonais

C’est intéressant, car on l’appelle thé noir en occident, mais kōcha (紅茶) -c'est-à-dire thé rouge- en extrême orient. Les occidentaux le voient noir du fait de la couleur des feuilles de thé, mais les asiatiques le voient rouge du fait de la couleur de l'eau après infusion des feuilles de thé.

Les japonais appellent parfois le thé noir japonais Wa-kōcha (和紅茶), en ajoutant le préfixe « wa (和) » pour indiquer l'origine japonaise du thé. « Wa » signifie « japonais ». Cela vient de ce que les chinois et coréens nous appelaient jadis « le peuple de Wa ». Ainsi on dit par exemple wa-gashi (gâteaux japonais), wa-fuku (vêtements japonais), wa-shoku (cuisine japonaise), etc.

Lorsqu’une délégation gouvernementale japonaise a vu les européens boire du thé noir en Europe en 1873, elle a décidé de produire des thés noirs et de les exporter en Europe. L’exportation de thé était très importante après celle de la soie Grège à cette époque. Malheureusement la production de thé noir a disparu une fois à cause de la libéralisation du commerce dans les années 70. Pourtant récemment on réévalue la qualité du thé noir japonais, wakōcha.

Productrice

Le thé noir que nous avons choisi est produit par une femme passionnée par les thés noirs issus des premières récoltes de thé. Elle a commencé sa production en 2002. Elle a signé un contrat avec un producteur de thé dans la région de Kureha (呉羽) à Toyama (富山). Kureha est une région encouragée pour la production de thé vert à l’époque d’Edo.

Son thé noir est bio, bon et doux, avec très peu d'amertume par rapport aux thés noirs plus classiques. Elle veut que vous goûtiez la saveur du thé fraîchement cueilli.

Un gâteau occidental pour un thé au style occidental. J'ai donc choisi un gâteau arc-en-ciel de Dean & DeLuca, l'épicerie de luxe venue de New York City. Les succursales japonaises préparent ce gâteau spécial pour fêter leur 15ème anniversaire de leur venue au Japon.

Le gâteau a 6 couches avec des goûts différents : fraise, orange, citron, pomme, myrtille et raisin. Il n'a pas seulement une belle apparence, mais aussi un goût sympa. La douceur du gâteau va bien avec l’amertume légère et moelleuse du thé noir. Joyeux Noël 2018 coloré comme l’arc-en-ciel !

Gâteau arc-en-ciel

Un autre « wa » des gens de Toyama

La préfecture de Toyama donne sur la mer du Japon, située dans le nord-ouest de l'archipel. Il neige beaucoup en hiver. Les gens d’autrefois ont donc inventé des maisons très particulières, dites « Gasshō-zukuri (合掌造り) », qui signifie la structure à mains jointes, A-frame en anglais. Les maisons ont un toit à angle aigu pour protéger les maisons du poids de la neige.

Pendant l’hiver, les gens fabriquaient du papier traditionnel « washi (和紙) » et surtout exerçaient la sériciculture (élevage du ver à soie) dans les mansardes. Les gens doivent changer les toits de chaume tous les 30 à 40 ans. Comme ils ne peuvent pas le faire seul, ils forment un groupe dans le village et renouvellent les toits tous ensemble. Les gens respectent alors cette solidarité, un autre « Wa (和) » signifiant l’harmonie avec les autres. Ce concept a cours pour tous les Japonais.

Toitures

Préparation du Wakōcha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ 2 cuillères à soupe (5 à 6 grammes) de Wakōcha pour 600 à 700 ml d’eau de source. L’infusion doit durer 5 minutes dans de l’eau bouillante. Il est recommandé de verser l’eau bouillante sur les feuilles de thé de très haut pour oxygéner l'eau.