Novembre 2018 – Yuzu Sencha de Uji et Tokushima

Ce mois-ci nous avons sélectionné un Yuzu Sencha (柚子煎茶). Ce n’est pas exactement ce que j'appellerais un thé vert authentique, mais simplement un thé vert aromatisé avec des zestes de Yuzu.

Yuzu Sencha

Yuzu Sencha

Le Yuzu (柚子) est un agrume acide. Le Japon est le premier pays producteur (et consommateur) de Yuzu au monde. Normalement on ne mange pas le yuzu tel quel, car il est trop amer et acide pour être mangé directement. Il est pourtant très agréable pour son parfum et l’accent du goût. Par conséquent on fait de la confiture de yuzu, de la glace au yuzu et on utilise du yuzu râpé ou du jus de yuzu comme assaisonnement dans la cuisine japonaise.

Le Yuzu pousse un peu partout au Japon à l’état sauvage, mais on le trouve surtout sur Shikoku (四国). Il est la plupart du temps bio, car naturellement très résistant aux insectes et aux maladies. Par conséquent, il n’y a pas besoin d’arroser les arbres de yuzu de pesticides et autres produits chimiques.

Pour préparer ce thé, des zestes de yuzu venus de la préfecture de Tokushima (徳島) sur l'île de Shikoku (四国) sont mélangés à un thé de Uji (宇治) dans la préfecture de Kyōto (京都). Le thé ainsi préparé a un arôme rafraîchissant et un arrière-goût peu amer. Il est conseillé de le boire après le sport ou un repas copieux.

Pour déguster ce thé j’ai choisi des Konpeitō (金平糖), de petites confiseries d’origine portugaises de Confeito, apportés au Japon il y a plus de 400 ans. Les particules de yuzu se mêlent agréablement à ces petits bonbons dans le palais.

Konpeitō

Tout est bon dans le Yuzu

Peut-être que vous avez déjà entendu la phrase « Mottainai (もったいない) » ? « Quel gâchis ! » en français. Les Japonais détestent jeter la nourriture, même les épluchures, et on cherche à tout utiliser.

Cette manière de penser est venue du bouddhisme. Il ne faut pas gâcher lorsqu'on prend une vie aux autres. Le Yuzu en est donc un bon exemple. Nous ne jetons pas les pépins ni les zestes après la cuisine. On peut faire de la lotion à l’aide des pépins, de l’alcool ou de l’eau purifiée ; et du détergent à l’aide des épluchures et d'eau.

Mais le Yuzu n'est pas seulement utilisé pour la cuisine : on met un ou deux yuzus dans le bain en hiver à la place du sel de bain. Car la saison du yuzu est entre l’automne et l’hiver. « On n’attrape jamais un rhume, si on prend un bain au yuzu au moment du solstice d’hiver » (le 22 décembre dans l’année 2018).

Voici un jeu de mot en japonais : « Yuzu ga kiku tōji » qui peut signifier (融通が効く湯治) « La cure thermale est bonne pour la souplesse » ou bien (柚子が効く冬至) « Yuzu est bon pour le solstice d’hiver ». On imagine deux orthographes possibles en kanji en entendant cette phrase. Yuzu (« yuzu » ou bien « souplesse ») et tōji (« cure thermale » ou bien « solstice d’hiver »).

Le bain au yuzu est soit-disant efficace pour l’amélioration de la circulation du sang, la belle peau, le régime et la détente. Que de bonne choses ! Le producteur qui s’appelle Fukujuen (福寿園) nous conseille de mettre un sachet de marc de thé dans le bain, après avoir infusé ce Yuzu Sencha. C’est ainsi que vous aussi pourrez avoir l’esprit de « Mottainai ».

Yuzu Bath

Préparation du Yuzu Sencha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ une cuillère à soupe (3 grammes) de Yuzu Sencha pour 200ml d’eau. L’infusion doit durer une minute dans l’eau à 90ºC. N’oubliez pas de verser jusqu’à la dernière goutte !

Si vous avez des questions à propos du thé japonais, n’hésitez pas à nous contacter !