Décembre 2017 – Hōjicha de Shiga/Tōkyō

Ce mois-ci nous avons sélectionné un Hōjicha (ほうじ茶) torréfié à Tōkyō (東京), en utilisant un thé vert en provenance de Shiga (滋賀).

Hōjicha Latte

Hōjicha

Ce Hōjicha (ほうじ茶), littéralement « thé grillé » ou « thé torréfié », est tout d’abord produit comme un thé vert non-grillé dans la préfecture de Shiga (滋賀), puis est torréfié dans le magasin « Morinoen (森乃園) » de Tōkyō (東京) spécialisé en Hōjicha depuis 1914.

Le thé vert de Shiga choisi par ce magasin est apporté à Tōkyō puis torréfié à haute température. Le thé ainsi préparé a un parfum très agréable et un goût frais, sans amertume. Comme il n’est pas très fort malgré la torréfaction, on peut boire ce Hōjicha pendant le repas. Il est servi dans un grand nombre de restaurants japonais authentiques, car il n'altère pas la saveur de leurs plats délicats et sophistiqués.

Il se marie bien à toutes sortes de desserts : j’ai choisi un gâteau cru japonais appelé Ochiba (落ち葉), « feuille morte » en français, après le gâteau de novembre Momijigari (紅葉狩り) ou « chasse aux feuilles rouges ». En effet maintenant il n’y a plus de feuilles sur les arbres qui les ont laisser tomber pour conserver leurs réserves afin de franchir l’hiver. Voilà, ce gâteau représente cette idée.

Au Japon, il y a un mouvement intéressant: les ventes de Hōjicha augmentent , 16 fois plus en 11 ans. L'inévitable chaîne Starbucks (également implanté au Japon, pour ceux qui en doutaient) a même lancé un Hōjicha au lait, baptisé Hōjicha Latte. Le glacier new-yorkais Häagen-Dazs commercialise également une glace au parfum de Hōjicha Latte. Ils ont tous deux rencontré un succès inattendu. Le Hōjicha est très versatile !

Voici la recette du Hōjicha Latte façon Starbucks : pour une ou deux personnes, préparer 4 à 5g de Hōjicha dans un sachet (il est conseillé de bien écraser le Hōjicha dedans). Le mettre dans 150ml d’eau chaude et le faire préparer bien serré. Enlever le sachet, versez-y 200ml de lait chaud et mettez deux morceaux (6 à 8g) de sucre ou de sirop de sucre. Vous pouvez aussi boire le Hōjicha au lait avec du miel ou de la cannelle.

Bon Hōjicha Latte !

Ochiba

En décembre, même le maître court…

Les Japonais appellent parfois le mois de décembre Shiwasu (師走), qui veut dire « le maître qui court», car le maître doit toujours rester serein et ne se trouble pas à tout moment. Mais le mois de décembre est exceptionnel. Tout le monde, y compris les maîtres, ont beaucoup de choses à faire, précisément à partir du 13 décembre jusqu'à la fin d’année. On parle de Shōgatsu Kotohajime (正月事始め) ou « démarrage des préparations du Nouvel An ».

On nettoie la maison, on envoie les cadeaux d’hiver (Oseibo, お歳暮) à ses relations professionnelles ou privées, on prépare des cartes de vœux, etc. Et puis il faut participer aux soirées bien arosées de Bōnenkai (忘年会), littéralement « soirée (ou fête) pour oublier l'année » avec des collègues ou des amis. On est vraiment débordé ! Mais il ne faut pas oublier un moment pour se décontracter, en buvant le thé. Ça se dit Ippuku (一服), une pause !

Häagen-Dazs: Hōjicha Latte

Préparation du Hōjicha

La quantité de thé doit être adaptée en fonction du goût désiré : environ trois bonnes cuillères à soupe (5 grammes) de Hōjicha pour 200ml d’eau. L’infusion doit durer environ 2 minutes à 100ºC. Nous vous conseillons d’utiliser beaucoup de feuilles. Comme il fait froid en hiver, vous pouvez ajouter un peu de gingembre râpé dans le Hōjicha, pour vous réchauffer de l'intérieur !

Si vous avez des questions à propos du thé japonais, n’hésitez pas à nous contacter !